D'où vient le vent?

PDF
Imprimer
Envoyer

invit_web_dirouettes.jpg

D’où vient le vent?

Une exposition de sculptures-girouettes en plein air

L’idée d’inviter des artistes actuels à créer des girouettes est une volonté de trouver des formes esthétiques qui articulent tradition et modernité. La volonté est d’ancrer une création actuelle dans une culture populaire en prenant un objet qui montre la direction du vent et qui jadis permettait d’orienter les navires. Arrivées dans nos contrées par les peuples vikings, la girouette a progressivement intégré nos paysages et les clochers, contribuant à une faculté collective de perception de «D’où vient le vent?»

Cette idée vise à toucher la population locale avec des créations contemporaines déclinées autour d’un objet familier. L’ancrage local est ici revendiqué comme un élément positif, le fait d’être fier de vivre à la campagne et d’y accueillir des objets que des artistes ont fabriqués en toute liberté.

Il est particulièrement important dans cet espace de favoriser l’émergence d’une création en lien avec l’histoire de nos campagnes. La girouette, dans la tradition, montre une iconographie en lien avec le pays, chez nous en Wallonie le coq, en Flandre le lion, en Allemagne le loup, etc... Lorsqu’elle prend la forme du coq, dans nos contrées, il est généralement représenté chantant contre le vent dominant. Elle peut s’apparenter aux totems qui avaient pour fonction de symboliser la culture à laquelle on appartenait.

La girouette doit être équilibrée pour qu’elle puisse tourner sur son axe, et asymétrique de sorte à pouvoir donner prise aux vents. Généralement de petite taille, elle résiste mieux au vent. Il s’agit, comme le réclame la fonctionnalité de l’objet, de marquer les quatre points cardinaux : NORD, SUD, EST et OUEST.

 

Luc Navet, commissaire de l’exposition

Secured by Siteground Web Hosting